Aperçu des sections

  • Le projet MycoRepro

    Période : 2020 - 2023

    Financement CasDAR

    Risque mycotoxique chez les volailles reproductrices : Objectiver, Evaluer, Protéger, Former

    Les mycotoxines sont des contaminants fréquents de l’alimentation animale. Le risque mycotoxique est une notion complexe, qui inquiète les professionnels de l’élevage par manque de connaissances et d’outils de diagnostic, car très peu de données scientifiques existent. 
    En volailles de chair, une accumulation des toxines et métabolites dans le foie a été suggérée lors d’une multi-exposition aux fusariotoxines (FBs, Zea) mimant une situation de « pire cas terrain ». Ceci suggère la possibilité d’effets toxiques à moyen terme, variable entre espèces avicoles, même à faible dose. Sur le terrain, quand une baisse de consommation ou une chute de ponte surviennent de manière inexpliquée en élevage, ou encore en cas de nécrose du bec, la piste des mycotoxines est bien souvent évoquée. Malgré les faibles effets observés chez les volailles de chair, la poule reproductrice pourrait révéler des symptômes plus marqués, en raison de sa durée de vie plus longue, de l’importante mobilisation hépatique pour la production d’œufs et de l’effet reprotoxique des mycotoxines. 
     
    Objectifs :
     
    L’objectif général de ce projet est donc d’évaluer l’exposition réelle des poules reproductrices aux mycotoxines et ses conséquences sur les poussins produits dans les conditions terrain, de fournir des données sur la bio-accumulation de certains de ces composés et vérifier les risques d’une toxicité de relais. Pour cela, deux démarches seront réalisées dans ce projet, une démarche épidémio-clinique et une démarche expérimentale. La première vise à créer un réseau de fermes partenaires (observatoire) qui collectent par anticipation un échantillon d’aliment à chaque livraison sur toute la durée d’élevage des poules. Ce réseau permettra 1/ d’évaluer le niveau réel d’exposition des poules reproductrices aux mycotoxines, 2/ de générer des informations nouvelles sur les effets des composés ou associations pour lesquels il n’existe encore que peu d’information, et 3/ de participer à la sécurisation des aliments par une meilleure prise en compte du risque par les fabricants d’aliment. La seconde est une expérimentation qui prévoit l’exposition séquentielle de poules reproductrices à de faibles doses pour évaluer les effets toxiques cumulatifs et les impacts sur la ponte et les poussins. 
    A terme, ce projet permettra de proposer des outils de diagnostic et de conseil aux acteurs de l’élevage et de la santé.

    Le projet permettra : 
    - d’objectiver l’exposition réelle des poules reproductrices aux mycotoxines, 
    - d’identifier les situations d’exposition à risque, 
    - de proposer des outils de diagnostic, 
    - d’élaborer des recommandations de prévention et de gestion, 

    - d’apporter un éclairage économique sur l’impact des mycotoxines et moyens de prévention.

    Pour en savoir plus : https://www.itavi.asso.fr/projets/projet-mycorepro